• Mise à jour critique détectée.

    Les Utopies posthumaines

    de Rémi Sussan


     



    Habituellement, notre regard de lecteur de science fiction tend plutôt à nous conforter dans l'idée que nous sommes des observateurs plutôt plus avisés que la moyenne des vicissitudes de notre époque. Au point de parfois en venir à alimenter chez nous, comme un léger complexe de supériorité. Mais si, mais si...



    En quelques deux cent soixante dix pages, Rémi Sussan va faire voler en éclats nos petites vanités, et nous remettre à niveau. Journaliste spécialisé, observateur de la cyberculture depuis presque ses débuts et spécialiste de la contre-culture, il nous livre ici un compendium tout à fait indispensable. Presque un remède au vertige de notre temps.



    Avec quatre parties distinctes consacrées respectivement aux Racines [de la contre-culture], à la contre-culture elle-même, à la cyberculture et enfin, complétant son axe des c.c, à la culture du chaos, Rémi Sussan retrace de manière claire et tout à fait fascinante, un demi siècle de pensée underground.



    Underground mais aussi alternative, car il n'hésite pas à placer au cœur de son paysage de nombreuses cultures populaires, parmi lesquelles la littérature de science fiction et le comics. Il est vrai que les figures tutélaires de ce panthéon contre-culturel sont tous de joyeux iconoclastes, parmi lesquels on retrouve des noms qui ne nous sont pas inconnus. Ainsi Alfred Korzybski, sont la sémantique générale inspira Van Vogt pour son Monde des Ā, ou bien encore Timothy Leary, le gourou psychédélique aux multiples incarnations, dont celle, certains le découvriront peut-être, de pythie de la cybernétique. On y croise aussi William Gibson, Bruce Sterling, Rudy Rucker, Vernor Vinge mais aussi Alan Moore, Aleister Crowley et même Robert Heinlein. Mais à leurs côtés, ce sont d'autres intellectuels, souvent brillants, parfois un peu borlderline mais tous rigoureusement originaux, qui pavent la route vers la posthumanité.



    Avec une clarté de style, une concision de propos et une rigueur documentaire tout à fait remarquables, Rémi Sussan part du concept que le monde, notre monde est devenu mutant, et que les vieux paradigmes servant à le définir tombent peu à peu dans l'obsolescence. Sans complaisance exagérée, mais avec un intérêt réel qui transparaît à chaque page, il nous familiarise avec les pensées radicalement autres d'analystes venus de la marge. Des préceptes de la métaprogrammation de McKenna, aux chaoticiens lovecraftiens du Ccru, en passant par les dômes de Fuller, les expériences d'isolation sensorielles de John Lilly, la cryogénie ou la mémétique et les média virus, Sussan dresse une cartographie précise de ces nouvelles sciences, qui pour certaines redéfinissent jusqu'à l'idée même d'analyse scientifique. Autant de techniques et surtout de pensées de pointe qui fournissent matière et réflexions à bon nombres des auteurs que nous lisons tous les jours. Des auteurs, eux aussi, de la marge.



    Mais une marge qui en cinquante ans de combat a perdu sa consistance pour essaimer dans la culture mainstream. Ce qui amène Rémi Sussan à ce constat surprenant que la contre-culture est morte... parce qu'elle à gagné.



    Si c'est vrai, Les Utopies posthumaines n'est pas qu'un simple viatique pour une réflexion future, mais peut-être un guide de survie pour le monde d'aujourd'hui ? Quoiqu'il en soit, c'est un essai brillant et fondamental. La pièce centrale d'un puzzle dont vous détenez déjà la plupart des pièces, puisque vous vivez dedans.


    Archives





     



  • Commentaires

    1
    pierre marlson
    Jeudi 20 Septembre 2007 à 03:33
    van vogt est-il bien mort ?
    brocarder ces malheureux Gosseyn est un peu facile, non ? en tous ca "black destroyer était une vraie bombe , "le weapons makers of Isher un réciits si bon à lire qu'on en a encore le tournis rien qu'à évoquer un souvenir de lecture datant de bien des lustres . Alors, pourquoi cracher ainsi dans la soupe ? AVEC TOUTES SES OUTRANCES DONT IL EST BON DE SOULIGNER UAUJOURD4HUI kes dangers bien réels, cette SF TYP us NOUS A BIEN FAITS EN GRANDE PARTIE CE QUE NOUS SOMMES CAD PAS SEULEMENT DES RÄLEURS MAIS DE BAUX petits saleuds de jouisseurs qui continuent à s'en taper la bedaine. saluit, les copains.
    2
    pierre marlson
    Jeudi 20 Septembre 2007 à 03:35
    van vogt est-il bien mort ?
    brocarder ces malheureux Gosseyn est un peu facile, non ? en tous ca \"black destroyer était une vraie bombe , \"le weapons makers of Isher un réciits si bon à lire qu\'on en a encore le tournis rien qu\'à évoquer un souvenir de lecture datant de bien des lustres . Alors, pourquoi cracher ainsi dans la soupe ? AVEC TOUTES SES OUTRANCES DONT IL EST BON DE SOULIGNER UAUJOURD4HUI kes dangers bien réels, cette SF TYP us NOUS A BIEN FAITS EN GRANDE PARTIE CE QUE NOUS SOMMES CAD PAS SEULEMENT DES RÄLEURS MAIS DE BAUX petits saleuds de jouisseurs qui continuent à s\'en taper la bedaine. saluit, les copains.
    3
    pierre marlson
    Jeudi 20 Septembre 2007 à 03:35
    van vogt est-il bien mort ?
    brocarder ces malheureux Gosseyn est un peu facile, non ? en tous ca \"black destroyer était une vraie bombe , \"le weapons makers of Isher un réciits si bon à lire qu\'on en a encore le tournis rien qu\'à évoquer un souvenir de lecture datant de bien des lustres . Alors, pourquoi cracher ainsi dans la soupe ? AVEC TOUTES SES OUTRANCES DONT IL EST BON DE SOULIGNER UAUJOURD4HUI kes dangers bien réels, cette SF TYP us NOUS A BIEN FAITS EN GRANDE PARTIE CE QUE NOUS SOMMES CAD PAS SEULEMENT DES RÄLEURS MAIS DE BAUX petits saleuds de jouisseurs qui continuent à s\'en taper la bedaine. saluit, les copains.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :